Plutôt un ou deux ripeurs derrière le camion-poubelle ? Quand la réalité du travailleur brise le rêve du gestionnaire

Parution Recherche
le  28 octobre 2022Valence
Le concept de gestion des âges se révèle impuissant à lutter contre l’exclusion des salariés vieillissants du marché du travail, notamment pour raison de santé. C’est en nous interrogeant sur une nouvelle idée, la gestion de l’employabilité et des parcours par la santé au travail, que nous avons abordé cette question dans le cadre d’un travail de recherche ancré sur le terrain de la collecte des déchets.
Il s’agit d’étudier les conséquences sur les conditions du travail d’une décision « gestionnaire » : le passage d’équipes de deux salariés de la collecte d’ordures ménagères (ou « ripeurs ») à un seul. Nous bénéficions d’une opportunité consistant à enrichir l’approche gestionnaire par l’apport d’un physiologiste et d’une ergonome. Cette approche pluridisciplinaire peu courante nous permet de confronter la tentation gestionnaire d’optimisation rationnelle des coûts à la matérialité de ses conséquences sur les conditions de travail, et même sur la santé des ripeurs. L’exposé de ces résultats amène alors le gestionnaire donneur d’ordres, l’espace d’un appel d’offres, à se changer en préventeur, prouvant que les deux mondes, celui du gestionnaire et celui du préventeur, ne sont pas étanches.

Isabelle Salmon, Jean-Yves Juban, Emmanuel Abord de Chatillo
 
Lire l'article en intégralité
Publié le  28 octobre 2022
Mis à jour le  28 octobre 2022